Index du Forum

Forum de recherche sur les mystères du continent américain et de la région Pacifique
 
S’enregistrer
FAQRechercherMembresGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

Le Roi Benjamin, prophète de Dieu et Roi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'UNIVERS DES PROPHETIES ET DES PROPHETES -> Les Prophéties de Joseph Smith
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adama
Président-Fondateur du Kolob Order
Président-Fondateur du Kolob Order

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 706
Localisation: City of Zarahemla

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 21:52 (2008)    Sujet du message: Le Roi Benjamin, prophète de Dieu et Roi Répondre en citant



Vue d'artiste du Roi Benjamin


Le roi Benjamin est un personnage du Livre de Mormon.

Selon le récit, il vécut au IIe siècle av. J.-C. (voir Omni 1 ; Paroles de Mormon 1 ; Mosiah 1-6).

Il fut prophète et roi. Il dut affronter de gros problèmes pour faire régner la paix dans le pays. Il instruisit ses fils et conféra le royaume à son fils Mosiah. Son peuple se rassembla pour écouter son dernier discours. Il parla à son peuple qui fit alors alliance avec le Seigneur.

EXTRAIT DU LIVRE DE MOSIAH chapitre 1 à 6 relatant l'histoire et les faits du Roi Benjamin :




CHAPITRE 1

Le roi Benjamin enseigne à ses fils la langue et les prophéties de leurs pères — Leur religion et leur civilisation ont été préservées grâce aux annales tenues sur les diverses plaques — Mosiah est choisi comme roi et reçoit la garde des annales et d'autres choses. Vers 130–124 av. J.-C.

1 OR, il n'y eut plus de querelles dans tout le pays de Zarahemla, parmi tout le peuple qui appartenait au roi Benjamin, de sorte que le roi Benjamin eut une paix continuelle tout le reste de ses jours.
2 Et il arriva qu'il eut trois fils; et il les appela Mosiah, et Hélorum, et Hélaman. Et il les fit instruire dans toute la langue de ses pères, afin qu'ils devinssent ainsi des hommes pleins de jugement, et afin qu'ils eussent connaissance des prophéties qui avaient été dites par la bouche de leurs pères, qui leur avaient été remises par la main du Seigneur.
3 Et il les instruisit aussi concernant les annales qui étaient gravées sur les plaques d'airain, disant: Mes fils, je voudrais que vous vous souveniez que s'il n'y avait pas eu ces plaques, qui contiennent ces annales et ces commandements, nous aurions dû souffrir dans l'ignorance, oui, en ce moment même, ne connaissant pas les mystères de Dieu.
4 Car il n'aurait pas été possible à notre père, Léhi, de se souvenir de toutes ces choses, pour les enseigner à ses enfants, s'il n'y avait pas eu l'aide de ces plaques; car, ayant été instruit dans la langue des Égyptiens, il pouvait lire ces inscriptions gravées et les enseigner à ses enfants, afin qu'ils pussent ainsi les enseigner à leurs enfants, accomplissant ainsi les commandements de Dieu, oui, jusqu'à présent.
5 Je vous dis, mes fils, que s'il n'y avait pas ces choses, qui ont été gardées et préservées par la main de Dieu afin que nous puissions lire et comprendre ce qui concerne ses mystères, et toujours avoir ses commandements sous les yeux, même nos pères auraient dégénéré dans l'incrédulité, et nous aurions été semblables à nos frères, les Lamanites, qui ne savent rien de ces choses, et n'y croient même pas lorsqu'on les leur enseigne, à cause des traditions de leurs pères, qui ne sont pas correctes.
6 Ô mes fils, je voudrais que vous vous souveniez que ces paroles sont vraies, et aussi que ces annales sont vraies. Et voici, également les plaques de Néphi, qui contiennent les annales et les paroles de nos pères depuis le moment où ils quittèrent Jérusalem jusqu'à maintenant, et elles sont vraies; et nous pouvons savoir qu'elles sont sûres, parce que nous les avons sous les yeux.
7 Et maintenant, mes fils, je voudrais que vous vous souveniez de les sonder diligemment afin d'en tirer profit; et je voudrais que vous gardiez les commandements de Dieu afin de prospérer dans le pays, selon les promesses que le Seigneur a faites à nos pères.
8 Et le roi Benjamin enseigna à ses fils beaucoup d'autres choses qui ne sont pas écrites dans ce livre.
9 Et il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini d'instruire ses fils, il devint vieux, et il vit qu'il devrait très bientôt aller où va tout ce qui est terrestre; il pensa donc qu'il était opportun de conférer le royaume à l'un de ses fils.
10 C'est pourquoi il fit amener Mosiah devant lui; et voici les paroles qu'il lui adressa, disant: Mon fils, je voudrais que tu fasses une proclamation à travers tout ce pays, parmi tout ce peuple, c'est-à-dire au peuple de Zarahemla et au peuple de Mosiah, qui demeure dans le pays, afin qu'il soit rassemblé; car le lendemain je proclamerai de ma propre bouche à ce peuple, qui est le mien, que tu es roi et gouverneur de ce peuple, que le Seigneur, notre Dieu, nous a donné.
11 Et de plus, je donnerai à ce peuple un nom, afin qu'on puisse ainsi le distinguer par-dessus tous les peuples que le Seigneur Dieu a fait sortir du pays de Jérusalem; et cela, je le fais parce qu'il a été un peuple diligent à garder les commandements du Seigneur.
12 Et je lui donne un nom qui ne sera jamais effacé, si ce n'est par la transgression.
13 Oui, et de plus, je te dis que si ce peuple hautement favorisé par le Seigneur vient à tomber dans la transgression et à devenir un peuple méchant et adultère, le Seigneur le livrera, afin qu'ainsi il devienne faible comme ses frères; et il ne le préservera plus par sa puissance incomparable et merveilleuse, comme il a préservé nos pères jusqu'ici.
14 Car je te dis que s'il n'avait pas étendu son bras pour préserver nos pères, ils seraient tombés entre les mains des Lamanites et seraient devenus les victimes de leur haine.
15 Et il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini de dire ces paroles à son fils, il lui donna la charge de toutes les affaires du royaume.
16 Et de plus, il lui donna aussi la charge des annales qui étaient gravées sur les plaques d'airain; et aussi les plaques de Néphi; et aussi l'épée de Laban et la boule, ou directeur, qui conduisit nos pères à travers le désert, qui fut préparée par la main du Seigneur, afin que chacun d'eux fût ainsi conduit selon l'attention et la diligence dont il faisait preuve envers lui.
17 C'est pourquoi, comme ils étaient infidèles, ils ne prospérèrent ni ne progressèrent dans leur voyage, mais furent poussés en arrière et encoururent le déplaisir de Dieu; et pour cette raison, ils furent frappés de famine et de grandes afflictions, pour les inciter à se souvenir de leur devoir.
18 Et alors, il arriva que Mosiah alla et fit ce que son père lui avait commandé, et fit une proclamation à tout le peuple qui était au pays de Zarahemla, afin qu'il se rassemblât pour monter au temple entendre les paroles que son père lui dirait.

CHAPITRE 2

Le roi Benjamin s'adresse à son peuple — Il rappelle l'équité, l'impartialité et la spiritualité de son règne — Il lui recommande de servir son Roi céleste — Ceux qui se rebellent contre Dieu connaîtront une angoisse semblable à un feu qui ne s'éteint pas. Vers 124 av. J.-C.

1 ET il arriva que lorsque Mosiah eut fait ce que son père lui avait commandé, et eut fait une proclamation à travers tout le pays, le peuple se rassembla à travers tout le pays, pour monter au temple entendre les paroles que le roi Benjamin lui dirait.
2 Et il y en avait un grand nombre, oui, tant qu'on ne les compta pas; car ils s'étaient multipliés extrêmement et étaient devenus grands dans le pays.
3 Et ils prirent aussi certains des premiers-nés de leurs troupeaux, afin d'offrir des sacrifices et des holocaustes, selon la loi de Moïse;
4 et aussi, afin de rendre grâces au Seigneur, leur Dieu, qui les avait fait sortir du pays de Jérusalem et les avait délivrés des mains de leurs ennemis, et avait désigné des hommes justes pour être leurs instructeurs, et aussi un homme juste pour être leur roi, qui avait fait régner la paix au pays de Zarahemla, et qui leur avait enseigné à garder les commandements de Dieu, afin qu'ils fussent dans l'allégresse et fussent remplis d'amour envers Dieu et envers tous les hommes.
5 Et il arriva que lorsqu'ils montèrent au temple, ils dressèrent leurs tentes alentour, chaque homme selon sa famille, composée de sa femme, et de ses fils, et de ses filles, et de leurs fils, et de leurs filles, depuis l'aîné jusqu'au plus jeune, chaque famille étant séparée des autres.
6 Et ils dressèrent leurs tentes autour du temple, chaque homme ayant la porte de sa tente tournée vers le temple, afin de pouvoir rester dans leurs tentes et entendre les paroles que le roi Benjamin leur dirait;
7 car la multitude était si grande que le roi Benjamin ne pouvait l'instruire toute dans les murs du temple; c'est pourquoi il fit ériger une tour, afin que son peuple pût entendre les paroles qu'il lui dirait.
8 Et il arriva qu'il commença à parler à son peuple du haut de la tour; et ils ne pouvaient pas tous entendre ses paroles à cause de la grandeur de la multitude; c'est pourquoi il fit écrire les paroles qu'il disait et les fit envoyer parmi ceux qui n'étaient pas à la portée de sa voix, afin qu'ils reçussent aussi ses paroles.
9 Et voici les paroles qu'il dit et fit écrire, disant: Mes frères, vous tous qui vous êtes assemblés, vous qui pouvez entendre les paroles que je vais vous dire aujourd'hui, je ne vous ai pas commandé de monter ici pour prendre à la légère les paroles que je vais dire, mais pour m'écouter, et ouvrir les oreilles afin d'entendre, et le cœur afin de comprendre, et l'esprit afin que les mystères de Dieu soient dévoilés à votre vue.
10 Je ne vous ai pas commandé de monter ici pour que vous me craigniez, ou pour que vous pensiez que, de moi-même, je suis plus qu'un homme mortel.
11 Mais je suis semblable à vous, sujet à toutes sortes d'infirmités de corps et d'esprit; cependant j'ai été choisi par ce peuple, et consacré par mon père, et la main du Seigneur a permis que je sois gouverneur et roi de ce peuple; et j'ai été gardé et préservé par sa puissance incomparable, pour vous servir de tout le pouvoir, de tout l'esprit et de toute la force que le Seigneur m'a accordés.
12 Je vous dis que puisqu'il m'a été permis de passer ma vie à votre service jusqu'à présent, et que je n'ai recherché de vous ni or, ni argent, ni aucune sorte de richesse;
13 et je n'ai pas souffert non plus que vous soyez enfermés dans des cachots, ni que l'un de vous fasse de l'autre son esclave, ni que vous commettiez le meurtre, ou le pillage, ou le vol, ou l'adultère; et je n'ai même pas souffert que vous commettiez la moindre méchanceté, et vous ai enseigné que vous deviez garder les commandements du Seigneur dans tout ce qu'il vous a commandé —
14 Et moi-même j'ai travaillé de mes mains pour vous servir, et pour que vous ne soyez pas accablés d'impôts, et qu'il ne vienne rien sur vous qui soit pénible à supporter — et vous êtes vous-mêmes témoins aujourd'hui de tout ce que j'ai dit.
15 Pourtant, mes frères, je n'ai pas fait ces choses afin de me vanter, et je ne dis pas non plus ces choses afin de pouvoir vous accuser; mais je vous dis ces choses afin que vous sachiez que je peux répondre aujourd'hui d'une conscience nette devant Dieu.
16 Voici, je vous dis que parce que je vous ai dit que j'avais passé ma vie à votre service, je ne désire pas me vanter, car j'étais simplement au service de Dieu.
17 Et voici, je vous dis ces choses afin que vous appreniez la sagesse; afin que vous appreniez que lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu.
18 Voici, vous m'avez appelé votre roi; et si moi, que vous appelez votre roi, je travaille pour vous servir, ne devriez-vous pas travailler pour vous servir les uns les autres?
19 Et voici aussi, si moi, que vous appelez votre roi, qui ai passé ma vie à votre service, et cependant ai été au service de Dieu, je mérite un remerciement quelconque de votre part, ô comme vous devriez remercier votre Roi céleste!
20 Je vous dis, mes frères, que si vous exprimiez tous les remerciements et toutes les louanges que votre âme tout entière a le pouvoir de posséder, à ce Dieu qui vous a créés, et vous a gardés et préservés, et a fait que vous vous réjouissiez, et vous a accordé de vivre en paix les uns avec les autres —
21 Je vous dis que si vous le serviez, lui qui vous a créés depuis le commencement, et vous préserve de jour en jour, en vous prêtant le souffle afin que vous viviez, et ayez le mouvement, et agissiez selon votre volonté, vous soutenant même d'un moment à l'autre — je dis, si vous le serviez de votre âme tout entière, vous ne seriez encore que des serviteurs inutiles.
22 Et voici, tout ce qu'il exige de vous, c'est que vous gardiez ses commandements; et il vous a promis que si vous gardiez ses commandements, vous prospéreriez dans le pays; et il ne varie jamais de ce qu'il a dit; c'est pourquoi, si vous gardez ses commandements, il vous bénit et vous fait prospérer.
23 Et maintenant, en premier lieu, il vous a créés et vous a accordé la vie, ce dont vous lui êtes redevables.
24 Et deuxièmement, il exige que vous fassiez ce qu'il vous a commandé; et si vous le faites, il vous bénit immédiatement pour cela; c'est pourquoi, il vous a payés. Et vous lui êtes toujours redevables, et vous l'êtes, et le serez pour toujours et à jamais; de quoi pouvez-vous donc vous vanter?
25 Et maintenant, je le demande, pouvez-vous dire quoi que ce soit pour vous-mêmes? Je vous réponds: non. Vous ne pouvez pas dire que vous êtes ne serait-ce qu'autant que la poussière de la terre; pourtant, vous avez été créés de la poussière de la terre; mais voici, elle appartient à celui qui vous a créés.
26 Et moi, même moi, que vous appelez votre roi, je ne suis pas meilleur que vous; car je suis aussi poussière. Et vous voyez que je suis vieux, et que je suis sur le point de rendre ce corps mortel à la terre, sa mère.
27 C'est pourquoi, de même que je vous ai dit que je vous ai servis, marchant la conscience nette devant Dieu, de même je vous ai maintenant fait rassembler, afin que je sois trouvé innocent, et que votre sang ne retombe pas sur moi lorsque je comparaîtrai pour être jugé par Dieu sur ce qu'il m'a commandé à votre sujet.
28 Je vous dis que je vous ai fait rassembler afin de débarrasser mes vêtements de votre sang, au moment où je suis sur le point de descendre dans ma tombe, afin que je descende en paix et que mon esprit immortel se joigne aux chœurs là-haut pour chanter les louanges d'un Dieu juste.
29 Et de plus, je vous dis que je vous ai fait rassembler afin de pouvoir vous déclarer que je ne peux plus être votre instructeur ni votre roi;
30 car en ce moment même, mon corps tout entier tremble extrêmement tandis que j'essaie de vous parler; mais le Seigneur Dieu me soutient, et a souffert que je vous parle, et m'a commandé de vous déclarer aujourd'hui que mon fils Mosiah est votre roi et votre gouverneur.
31 Et maintenant, mes frères, je voudrais que vous fassiez ce que vous avez fait jusqu'ici. De même que vous avez gardé mes commandements, et aussi les commandements de mon père, et avez prospéré, et qu'il vous a été évité de tomber entre les mains de vos ennemis, de même, si vous gardez les commandements de mon fils, ou les commandements de Dieu, qui vous seront remis par lui, vous prospérerez dans le pays, et vos ennemis n'auront aucun pouvoir sur vous.
32 Mais, ô mon peuple, prenez garde qu'il ne s'élève des querelles parmi vous, et que vous trouviez bon d'obéir à l'esprit malin dont a parlé mon père Mosiah.
33 Car voici, il y a une malédiction qui est prononcée contre celui qui trouve bon d'obéir à cet esprit; car s'il trouve bon de lui obéir, et reste et meurt dans ses péchés, il boit de la damnation pour son âme; car il reçoit pour salaire un châtiment éternel, ayant transgressé la loi de Dieu à l'encontre de la connaissance qu'il avait.
34 Je vous dis qu'il n'en est pas un parmi vous, si ce n'est vos petits enfants qui n'ont pas été instruits à ce sujet, qui ne sache que vous êtes éternellement redevables à votre Père céleste, de lui rendre tout ce que vous avez et êtes; et aussi qui n'ait été instruit au sujet des annales qui contiennent les prophéties qui ont été dites par les saints prophètes jusqu'au moment où notre père, Léhi, a quitté Jérusalem;
35 Et aussi, tout ce qui a été dit par nos pères jusqu'à maintenant. Et voici, aussi, ils ont dit ce que le Seigneur leur commandait; c'est pourquoi, elles sont justes et vraies.
36 Et maintenant, je vous dis, mes frères, que si, après avoir connu tout cela et en avoir été instruits, vous transgressez et allez à l'encontre de ce qui a été dit, vous vous retirez de l'Esprit du Seigneur, pour qu'il n'ait pas de place en vous pour vous guider dans les sentiers de la sagesse, pour que vous soyez bénis, rendus prospères et préservés —
37 je vous dis que l'homme qui fait cela entre en rébellion ouverte contre Dieu; c'est pourquoi il trouve bon d'obéir à l'esprit malin et devient ennemi de toute justice; c'est pourquoi, le Seigneur n'a aucune place en lui, car il ne demeure pas dans des temples qui ne sont pas saints.
38 C'est pourquoi, si cet homme ne se repent pas, et reste et meurt ennemi de Dieu, les exigences de la justice divine éveillent son âme immortelle à la conscience vive de sa culpabilité, ce qui le fait reculer hors de la présence du Seigneur et remplit son sein de culpabilité, et de souffrance, et d'angoisse, ce qui est semblable à un feu qui ne s'éteint pas, dont la flamme monte pour toujours et à jamais.
39 Et maintenant, je vous dis que la miséricorde n'a aucun droit sur cet homme; c'est pourquoi sa condamnation finale est d'endurer un tourment sans fin.
40 Ô, vous tous, hommes âgés, et vous aussi, jeunes hommes, et vous, petits enfants qui pouvez comprendre mes paroles, car je vous ai parlé clairement afin que vous compreniez, je prie que vous vous éveilliez au souvenir de la situation affreuse de ceux qui sont tombés dans la transgression.
41 Et de plus, je désirerais que vous méditiez sur l'état béni et bienheureux de ceux qui gardent les commandements de Dieu. Car voici, ils sont bénis en tout, tant dans le temporel que dans le spirituel; et s'ils tiennent bon avec fidélité jusqu'à la fin, ils sont reçus dans le ciel, afin de pouvoir ainsi demeurer avec Dieu dans un état de bonheur sans fin. Oh! souvenez-vous, souvenez-vous que ces choses sont vraies; car le Seigneur Dieu l'a dit.

CHAPITRE 3

Suite du discours du roi Benjamin — Le Seigneur Omnipotent exercera un ministère parmi les hommes dans un tabernacle d'argile — Du sang sortira de ses pores lorsqu'il expiera les péchés du monde — Son nom est le seul par lequel vient le salut — Les hommes peuvent, grâce à l'expiation, se dépouiller de l'homme naturel et devenir des saints — Le tourment des méchants sera comme un étang de feu et de soufre. Vers 124 av. J.-C.

1 ET en outre, mes frères, je voudrais attirer votre attention, car j'ai encore à vous parler quelque peu; voici, j'ai des choses à vous dire sur ce qui va arriver.
2 Et les choses que je vais vous dire m'ont été révélées par un ange de Dieu. Et il me dit: Éveille-toi; et je m'éveillai, et voici, il se tenait devant moi.
3 Et il me dit: Éveille-toi, et entends les paroles que je vais te dire; car voici, je suis venu t'annoncer la bonne nouvelle d'une grande joie.
4 Car le Seigneur a entendu tes prières, et a jugé de ta justice, et m'a envoyé t'annoncer que tu peux te réjouir; et que tu peux l'annoncer à ton peuple, afin qu'il soit aussi rempli de joie.
5 Car voici, le temps vient, et n'est pas très éloigné, où le Seigneur Omnipotent qui règne, qui était et est de toute éternité à toute éternité, descendra du ciel avec puissance parmi les enfants des hommes, et demeurera dans un tabernacle d'argile, et s'en ira parmi les hommes, accomplissant de grands miracles, tels que guérir les malades, ressusciter les morts, faire marcher les boiteux, rendre la vue aux aveugles et l'ouïe aux sourds, et guérir toutes sortes de maladies.
6 Et il chassera les démons, ou les esprits malins qui demeurent dans le cœur des enfants des hommes.
7 Et voici, il souffrira les tentations, et la souffrance du corps, la faim, la soif et la fatigue, plus encore que l'homme ne peut en souffrir sans en mourir; car voici, du sang lui sort de chaque pore, si grande sera son angoisse pour la méchanceté et les abominations de son peuple.
8 Et il sera appelé Jésus-Christ, le Fils de Dieu, le Père du ciel et de la terre, le Créateur de tout depuis le commencement; et sa mère sera appelée Marie.
9 Et voici, il vient parmi les siens afin que le salut parvienne aux enfants des hommes par la foi en son nom; et même après tout cela, on le considérera comme un homme, et on dira qu'il a un démon, et on le flagellera, et on le crucifiera.
10 Et le troisième jour, il se lèvera d'entre les morts; et voici, il se tient pour juger le monde; et voici, toutes ces choses se font pour qu'un jugement juste vienne sur les enfants des hommes.
11 Car voici, son sang expie aussi les péchés de ceux qui sont tombés par la transgression d'Adam, qui sont morts sans connaître la volonté de Dieu à leur sujet, ou qui ont péché par ignorance.
12 Mais malheur, malheur à celui qui sait qu'il se rebelle contre Dieu! Car le salut ne parvient à aucun de ceux-là, si ce n'est par le repentir et la foi au Seigneur Jésus-Christ.
13 Et le Seigneur Dieu a envoyé ses saints prophètes parmi tous les enfants des hommes, pour annoncer ces choses à toutes tribus, nations et langues, afin que tous ceux qui croient que le Christ viendra reçoivent le pardon de leurs péchés et se réjouissent d'une joie extrêmement grande, comme s'il était déjà venu parmi eux.
14 Pourtant, le Seigneur Dieu vit que son peuple était un peuple au cou roide, et il lui imposa une loi, la loi de Moïse.
15 Et il lui montra beaucoup de signes, et de prodiges, et de figures, et de préfigurations concernant sa venue; et de saints prophètes lui parlèrent aussi de sa venue; et cependant, il s'endurcit le cœur, et ne comprit pas que la loi de Moïse ne sert à rien, si ce n'est par l'expiation de son sang.
16 Et même s'il était possible aux petits enfants de pécher, ils ne pourraient pas être sauvés; mais je vous dis qu'ils sont bénis; car voici, comme ils tombent en Adam, ou de par leur nature, de même le sang du Christ expie leurs péchés.
17 Et de plus, je vous dis qu'il n'y aura aucun autre nom donné, ni aucune autre voie ni moyen par lesquels le salut puisse parvenir aux enfants des hommes, si ce n'est dans et par le nom du Christ, le Seigneur Omnipotent.
18 Car voici, il juge, et son jugement est juste; et le tout petit enfant qui meurt dans sa prime enfance ne périt pas; mais les hommes boivent de la damnation pour leur âme s'ils ne s'humilient, et ne deviennent comme des petits enfants, et ne croient que le salut a été, et est, et sera, dans et par le sang expiatoire du Christ, le Seigneur Omnipotent.
19 Car l'homme naturel est ennemi de Dieu, et l'est depuis la chute d'Adam, et le sera pour toujours et à jamais, à moins qu'il ne se rende aux persuasions de l'Esprit-Saint, et ne se dépouille de l'homme naturel, et ne devienne un saint par l'expiation du Christ, le Seigneur, et ne devienne semblable à un enfant, soumis, doux, humble, patient, plein d'amour, disposé à se soumettre à tout ce que le Seigneur juge bon de lui infliger, tout comme un enfant se soumet à son père.
20 Et de plus, je te dis que le temps viendra où la connaissance d'un Sauveur se répandra parmi toutes les nations, tribus, langues et peuples.
21 Et voici, lorsque ce temps viendra, nul ne sera trouvé innocent devant Dieu, si ce n'est les petits enfants, autrement que par le repentir et la foi au nom du Seigneur Dieu Omnipotent.
22 Et en ce moment même, lorsque tu auras enseigné à ton peuple ce que le Seigneur, ton Dieu, t'a commandé, même alors il ne sera plus trouvé innocent aux yeux de Dieu, si ce n'est selon les paroles que je t'ai dites.
23 Et maintenant, j'ai dit les paroles que le Seigneur Dieu m'a commandé de dire.
24 Et ainsi dit le Seigneur: Elles resteront comme un témoignage éclatant contre ce peuple au jour du jugement; par elles il sera jugé, chaque homme selon ses œuvres, qu'elles soient bonnes ou qu'elles soient mauvaises.
25 Et si elles sont mauvaises, ils sont condamnés à la vision affreuse de leur culpabilité et de leurs abominations personnelles, ce qui les fait reculer hors de la présence du Seigneur, vers un état de misère et de tourment sans fin d'où ils ne peuvent plus revenir; c'est pourquoi, ils ont bu de la damnation pour leur âme.
26 C'est pourquoi, ils ont bu à la coupe de la colère de Dieu, que la justice ne pourrait pas plus leur refuser qu'elle ne pouvait refuser qu'Adam tombât parce qu'il avait mangé du fruit défendu; c'est pourquoi, la miséricorde ne pourrait plus jamais avoir de droit sur eux.
27 Et leur tourment est comme un étang de feu et de soufre, dont les flammes ne s'éteignent pas et dont la fumée monte pour toujours et à jamais. Ainsi m'a commandé le Seigneur. Amen.

CHAPITRE 4

Suite du discours du roi Benjamin — Le salut vient par l'expiation — Croyez en Dieu pour être sauvés — Conservez le pardon de vos péchés par votre fidélité — Donnez de vos biens aux pauvres — Faites tout avec sagesse et ordre. Vers 124 av. J.-C.

1 ET alors, il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini de dire les paroles qui lui avaient été remises par l'ange du Seigneur, il jeta les regards autour de lui sur la multitude, et voici, elle était tombée par terre, car la crainte du Seigneur était venue sur elle.
2 Et elle s'était vue dans son état charnel, encore moins que la poussière de la terre. Et elle s'écria d'une seule voix, disant: Oh! sois miséricordieux, et applique le sang expiatoire du Christ, afin que nous recevions le pardon de nos péchés, et que notre cœur soit purifié; car nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui a créé le ciel et la terre, et toutes choses, qui descendra parmi les enfants des hommes.
3 Et il arriva que lorsqu'elle eut dit ces paroles, l'Esprit du Seigneur vint sur elle, et elle fut remplie de joie, ayant reçu le pardon de ses péchés, et ayant la conscience en paix, à cause de la foi extrême qu'elle avait en Jésus-Christ qui allait venir, selon les paroles que le roi Benjamin lui avait dites.
4 Et le roi Benjamin ouvrit encore la bouche et commença à lui parler, disant: Mes amis et mes frères, ma parenté et mon peuple, je voudrais encore demander votre attention, afin que vous entendiez et compreniez le reste des paroles que je vais vous dire.
5 Car voici, si, en ce moment, la connaissance de la bonté de Dieu vous a fait prendre conscience de votre néant, et de votre état vil et déchu —
6 Je vous le dis, si vous êtes parvenus à la connaissance de la bonté de Dieu, et de sa puissance incomparable, et de sa sagesse, et de sa patience, et de sa longanimité envers les enfants des hommes; et aussi de l'expiation qui a été préparée dès la fondation du monde, afin que le salut parvienne ainsi à celui qui place sa confiance dans le Seigneur, et est diligent à garder ses commandements, et persévère dans la foi jusqu'à la fin de sa vie, je veux dire la vie du corps mortel —
7 Je dis que c'est cet homme-là qui reçoit le salut, par l'intermédiaire de l'expiation qui a été préparée, dès la fondation du monde, pour toute l'humanité qui a jamais été depuis la chute d'Adam, ou qui est, ou qui sera jamais, jusqu'à la fin du monde.
8 Et c'est là le moyen par lequel le salut vient. Et il n'est pas d'autre salut que celui dont j'ai parlé; et il n'y a pas non plus de conditions par lesquelles l'homme puisse être sauvé, si ce n'est les conditions que je vous ai dites.
9 Croyez en Dieu; croyez qu'il est, et qu'il a tout créé, tant dans le ciel que sur la terre; croyez qu'il a toute la sagesse et tout le pouvoir, tant dans le ciel que sur la terre; croyez que l'homme ne comprend pas tout ce que le Seigneur peut comprendre.
10 Et encore, croyez que vous devez vous repentir de vos péchés, et les délaisser, et vous humilier devant Dieu; et demandez avec sincérité de cœur qu'il vous pardonne; et alors, si vous croyez toutes ces choses, veillez à les faire.
11 Et je vous dis encore, comme je l'ai déjà dit, que de même que vous êtes parvenus à la connaissance de la gloire de Dieu, ou si vous avez connu sa bonté et goûté à son amour, et avez reçu le pardon de vos péchés, ce qui cause une joie aussi extrême dans votre âme, de même je voudrais que vous vous souveniez, et gardiez toujours le souvenir de la grandeur de Dieu, et de votre propre néant, et de sa bonté et de sa longanimité envers vous, créatures indignes, et vous humiliiez dans les profondeurs de l'humilité, invoquant quotidiennement le nom du Seigneur, et demeurant avec constance dans la foi de ce qui est à venir, qui a été dit par la bouche de l'ange.
12 Et voici, je vous dis que si vous faites cela, vous vous réjouirez toujours, et serez remplis de l'amour de Dieu, et conserverez toujours le pardon de vos péchés; et vous progresserez dans la connaissance de la gloire de celui qui vous a créés, ou dans la connaissance de ce qui est juste et vrai.
13 Et vous ne serez pas enclins à vous nuire les uns aux autres, mais à vivre en paix et à rendre à chaque homme selon son dû.
14 Et vous ne souffrirez pas que vos enfants soient affamés ou nus; et vous ne souffrirez pas non plus qu'ils transgressent les lois de Dieu, et se battent et se querellent, et servent le diable, qui est le maître du péché, ou qui est l'esprit malin dont ont parlé nos pères, l'ennemi de toute justice.
15 Mais vous leur enseignerez à marcher dans les voies de la vérité et de la sagesse; vous leur enseignerez à s'aimer les uns les autres et à se servir les uns les autres.
16 Et vous-mêmes, vous porterez aussi secours à ceux qui ont besoin de votre secours; vous donnerez de vos biens à celui qui est dans le besoin; et vous ne souffrirez pas que le mendiant vous adresse sa supplication en vain, et ne le renverrez pas pour qu'il périsse.
17 Peut-être diras-tu: L'homme s'est attiré sa misère; c'est pourquoi je retiendrai ma main, et ne lui donnerai pas de ma nourriture, ni ne lui accorderai de mes biens pour qu'il ne souffre pas, car ses châtiments sont justes —
18 Mais je te dis, ô homme, quiconque fait cela a grand sujet de se repentir; et s'il ne se repent pas de ce qu'il a fait, il périra à jamais et n'aura pas de part dans le royaume de Dieu.
19 Car voici, ne sommes-nous pas tous mendiants? Ne dépendons-nous pas tous du même Être, Dieu, pour tous les biens que nous avons, à la fois pour la nourriture et le vêtement, et pour l'or, et pour l'argent, et pour toutes les richesses de toutes sortes que nous avons?
20 Et voici, en ce moment même, vous venez d'invoquer son nom et de mendier le pardon de vos péchés. Et a-t-il souffert que vous mendiiez en vain? Non; il a déversé son Esprit sur vous, et a fait que votre cœur soit rempli de joie, et a fait que votre bouche soit muette, de sorte que vous ne pouviez trouver à vous exprimer, tant votre joie était grande.
21 Et maintenant, si Dieu, qui vous a créés, dont vous dépendez pour votre vie et pour tout ce que vous avez et êtes, vous accorde tout ce que vous demandez de juste, avec foi, croyant que vous recevrez, oh alors, comme vous devriez vous accorder les uns aux autres des biens que vous avez.
22 Et si vous jugez l'homme qui vous adresse sa supplication pour obtenir de vos biens afin de ne pas périr, et le condamnez, à quel point votre condamnation ne sera-t-elle pas plus juste pour avoir refusé vos biens, qui appartiennent non pas à vous mais à Dieu, à qui appartient aussi votre vie; et pourtant vous n'adressez aucune supplication, ni ne vous repentez de ce que vous avez fait.
23 Je vous le dis, malheur à cet homme, car ses biens périront avec lui; et maintenant, je dis ces choses à ceux qui sont riches quant aux choses de ce monde.
24 Et encore, je dis aux pauvres, à vous qui n'avez pas et cependant avez suffisamment pour subsister de jour en jour; je veux dire: vous tous qui refusez au mendiant parce que vous n'avez pas; je voudrais que vous disiez dans votre cœur: Je ne donne pas parce que je n'ai pas, mais si j'avais, je donnerais.
25 Et maintenant, si vous dites cela dans votre cœur, vous restez innocents, sinon vous êtes condamnés; et votre condamnation est juste, car vous convoitez ce que vous n'avez pas reçu.
26 Et maintenant, pour les choses que je vous ai dites, c'est-à-dire pour conserver de jour en jour le pardon de vos péchés, afin de marcher innocents devant Dieu, je voudrais que vous accordiez de vos biens aux pauvres, chaque homme selon ce qu'il a, comme nourrir les affamés, vêtir les nus, visiter les malades et leur apporter du soulagement, tant spirituellement que temporellement, selon leurs besoins.
27 Et veillez à ce que tout cela se fasse avec sagesse et ordre; car il n'est pas requis que l'homme coure plus vite qu'il n'a de force. Et en outre, il est nécessaire qu'il soit diligent, afin qu'il remporte ainsi le prix; c'est pourquoi, tout doit se faire avec ordre.
28 Et je voudrais que vous vous souveniez que quiconque parmi vous emprunte à son prochain, doit rendre la chose qu'il emprunte, selon qu'il est convenu, sinon tu commettras un péché; et peut-être feras-tu aussi commettre un péché à ton prochain.
29 Et finalement, je ne peux pas vous dire toutes les choses par lesquelles vous pouvez commettre le péché; car il y a divers voies et moyens, oui, tant que je ne peux les énumérer.
30 Mais il y a une chose que je peux vous dire, c'est que si vous ne veillez pas à vous-mêmes, et à vos pensées, et à vos paroles, et à vos actes, et n'observez pas les commandements de Dieu, et ne continuez pas dans la foi de ce que vous avez entendu concernant la venue de notre Seigneur jusqu'à la fin de votre vie, vous périrez. Et maintenant, ô homme, souviens-toi, et ne péris pas.

CHAPITRE 5

Par la foi, les saints deviennent fils et filles du Christ — On les appelle alors du nom du Christ — Le roi Benjamin les exhorte à être constants et immuables dans les bonnes œuvres. Vers 124 av. J.-C.

1 ET alors, il arriva que lorsque le roi Benjamin eut ainsi parlé à son peuple, il envoya des gens parmi eux, désirant savoir de son peuple s'il croyait aux paroles qu'il lui avait dites.
2 Et tous s'écrièrent d'une seule voix, disant: Oui, nous croyons toutes les paroles que tu nous as dites; et aussi, nous savons qu'elles sont sûres et vraies, à cause de l'Esprit du Seigneur Omnipotent, qui a produit un grand changement en nous, ou dans notre cœur, de sorte que nous n'avons plus de disposition à faire le mal, mais à faire continuellement le bien.
3 Et par la bonté infinie de Dieu et les manifestations de son Esprit, nous avons, nous aussi, de grandes perspectives sur ce qui est à venir; et si c'était opportun, nous pourrions prophétiser à propos de tout.
4 Et c'est la foi que nous avons eue dans les choses que notre roi nous a dites qui nous a fait parvenir à cette grande connaissance, par laquelle nous nous réjouissons d'une joie aussi extrême.
5 Et nous sommes disposés à conclure avec notre Dieu l'alliance de faire sa volonté et d'être obéissants à ses commandements dans tout ce qu'il nous commandera, tout le reste de nos jours, afin de ne pas attirer sur nous un tourment sans fin, comme l'ange l'a dit, afin de ne pas boire à la coupe de la colère de Dieu.
6 Or, c'étaient là les paroles que le roi Benjamin désirait de leur part; et c'est pourquoi il leur dit: Vous avez dit les paroles que je désirais, et l'alliance que vous avez faite est une alliance juste.
7 Et maintenant, à cause de l'alliance que vous avez faite, vous serez appelés enfants du Christ, ses fils et ses filles; car voici, aujourd'hui il vous a engendrés spirituellement; car vous dites que votre cœur est changé par la foi en son nom; c'est pourquoi, vous êtes nés de lui et êtes devenus ses fils et ses filles.
8 Et, à ce titre, vous êtes affranchis, et il n'y a aucun autre titre auquel vous pouvez être affranchis. Il n'y a aucun autre nom donné par lequel le salut vienne; c'est pourquoi, je voudrais que vous preniez sur vous le nom du Christ, vous tous qui avez conclu avec Dieu l'alliance d'être obéissants jusqu'à la fin de votre vie.
9 Et il arrivera que quiconque fait cela se trouvera à la droite de Dieu, car il connaîtra le nom par lequel il est appelé; car il sera appelé par le nom du Christ.
10 Et maintenant, il arrivera que quiconque ne prend pas sur lui le nom du Christ devra être appelé par un autre nom; c'est pourquoi, il se trouve à la gauche de Dieu.
11 Et je voudrais que vous vous souveniez aussi que c'est là le nom que j'ai dit que je vous donnerais, qui ne serait jamais effacé, si ce n'est par la transgression; c'est pourquoi, veillez à ne pas transgresser, afin que le nom ne soit pas effacé de votre cœur.
12 Je vous le dis: Je voudrais que vous vous souveniez de toujours retenir le nom écrit dans votre cœur, afin de ne pas vous trouver à la gauche de Dieu, mais que vous entendiez et connaissiez la voix par laquelle vous serez appelés, et aussi le nom par lequel il vous appellera.
13 Car, comment un homme connaît-il le maître qu'il n'a pas servi, et qui est un étranger pour lui, et est loin des pensées et des intentions de son cœur?
14 Et encore, un homme prend-il l'âne qui appartient à son voisin et le garde-t-il? Je vous le dis: non; il ne souffre même pas qu'il paisse parmi ses troupeaux, mais le chasse et l'expulse. Je vous dis qu'il en sera de même parmi vous, si vous ne connaissez pas le nom par lequel vous êtes appelés.
15 C'est pourquoi, je voudrais que vous soyez constants et immuables, étant toujours abondants en bonnes œuvres, afin que le Christ, le Seigneur Dieu Omnipotent, vous scelle comme siens, afin que vous soyez amenés au ciel, que vous ayez le salut éternel et la vie éternelle, par la sagesse, et la puissance, et la justice, et la miséricorde de celui qui a tout créé dans le ciel et sur la terre, qui est Dieu au-dessus de tout. Amen.

CHAPITRE 6

Le roi Benjamin inscrit les noms de ceux qui constituent son peuple et désigne des prêtres pour les instruire — Mosiah règne en roi juste. Vers 124–121 av. J.-C.

1 ET alors, le roi Benjamin pensa qu'il était utile, après avoir fini de parler au peuple, de prendre les noms de tous ceux qui avaient conclu avec Dieu l'alliance de garder ses commandements.
2 Et il arriva qu'il n'y eut pas une seule âme, si ce n'est les petits enfants, qui n'eût conclu l'alliance et n'eût pris sur elle le nom du Christ.
3 Et en outre, il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini toutes ces choses, et eut consacré son fils Mosiah comme gouverneur et roi de son peuple, et lui eut donné tous ses ordres concernant le royaume, et eut aussi désigné des prêtres pour instruire le peuple, afin qu'il entendît et connût ainsi les commandements de Dieu, et afin de l'inciter à se souvenir du serment qu'il avait fait, il renvoya la multitude, et ils retournèrent tous, selon leurs familles, vers leurs maisons.
4 Et Mosiah commença à régner à la place de son père. Et il commença à régner dans la trentième année de sa vie, ce qui faisait en tout environ quatre cent soixante-seize ans depuis le moment où Léhi avait quitté Jérusalem.
5 Et le roi Benjamin vécut trois ans, et il mourut.
6 Et il arriva que le roi Mosiah marcha dans les voies du Seigneur, et observa ses ordonnances et ses lois, et garda ses commandements dans tout ce qu'il lui commandait.
7 Et le roi Mosiah commanda à son peuple de cultiver la terre. Et il cultiva, lui aussi, la terre, afin de ne pas devenir un fardeau pour son peuple, afin de faire en tout comme son père avait fait. Et il n'y eut pas de querelles parmi tout son peuple pendant trois ans.

(Livre de Mormon | Mosiah 1:Titre - 6:7)

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Mai - 21:52 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'UNIVERS DES PROPHETIES ET DES PROPHETES -> Les Prophéties de Joseph Smith Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Silver Orange imaginé et réalisé par Branwen