Index du Forum

Forum de recherche sur les mystères du continent américain et de la région Pacifique
 
S’enregistrer
FAQRechercherMembresGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

L'Enigme Fulcanelli

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Circullus Stella Philosophicae Ordo Kolob - Cercle de l'Etoile Philosophique de l'Ordre de Kolob -> Les Grands Alchimistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adama
Président-Fondateur du Kolob Order
Président-Fondateur du Kolob Order

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 706
Localisation: City of Zarahemla

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 07:50 (2008)    Sujet du message: L'Enigme Fulcanelli Répondre en citant

Fulcanelli (1839 ? - ?) est un célèbre et mystérieux alchimiste francais du XXe siècle, dont la légende dit qu'il serait parvenu à réaliser le grand œuvre vers la fin de sa vie, c'est-à-dire à découvrir les secrets de la vie éternelle et de la pierre philosophale (maîtrise de la vie et de la matière) avant de disparaître mystérieusement au début du XXe siècle.

Il est l'auteur de deux ouvrages majeurs de la littérature ésotérique sur la symbolique alchimique : Le Mystère des Cathédrales et Les Demeures philosophales.


Le mystère de sa biographie
Il serait né dans la première moitié du XIXe siècle, peut-être en 1839, et aurait consacré sa vie à l'alchimie et à la réalisation du grand œuvre, le rêve des alchimistes, soit le fait de découvrir les secrets de la vie éternelle et de la pierre philosophale (maîtrise de la vie et de la matière, transformation du plomb en or).

Eugène Canseliet, peut-être disciple en alchimie de Fulcanelli, raconte qu'il aurait rencontré son maître en 1953 à Séville (celui-ci lui aurait dit: "Tu me reconnais?"), alors que Fulcanelli aurait dû être âgé de 113 ans. En introduction aux ouvrages du maître, il affirme que Fulcanelli aurait bénéficié du "Don de Dieu" (Donum Dei), ce qui signifierait qu'il aurait découvert les secrets de la vie éternelle et aurait atteint l'immortalité.
Jacques Bergier raconte dans son ouvrage à succès Le Matin des Magiciens qu'il a rencontré Fulcanelli en 1937 et que celui-ci lui aurait confié : "Le secret de l'alchimie, le voici : il existe un moyen de manipuler la matière et l'énergie de façon à produire ce que les scientifiques contemporains nommeraient un champ de forces. Ce champ de forces agit sur l'observateur et le met dans une situation privilégiée en face de l'univers. De ce point privilégié, il a accès à des réalités que l'espace et le temps, la matière et l'énergie, nous masquent d'habitude. C'est ce que les alchimistes appellent le Grand Œuvre : la compréhension universelle de l'univers."

 Le mystère de son identité 
L'identité réelle de Fulcanelli fait toujours débat. Le pseudonyme de Fulcanelli paraît être une "cabale phonétique" sur Vulcain-Hélios ou/et Vulcain-Hellé .

Il est possible que Fulcanelli ait été le pseudonyme collectif d'un groupe d'alchimistes. Néanmoins certaines études très poussées, prenant en compte le style de son écriture, les indices laissés par Eugène Canseliet, ont avancé des noms, dont voici la liste non exhaustive. Fulcanelli aurait donc pu se dissimuler sous :
Le peintre Julien Champagne (hypothèse de Robert Ambelain, René Schwaller de Lubicz, Jules Boucher et Geneviève Dubois).
Camille Flammarion (version soutenue par Frédéric Courjeaud).
L'écrivain Rosny-Aîné.
Pierre Dujols, libraire parisien d'époque.
René Schwaller de Lubicz (version soutenue par Jacques Bergier).
F. Jollivet-Castelot (thèse de doctorat de Pierre Pelvet).
Eugène Canseliet lui-même (version de Paul Le Cour).
Le comte de Saint-Germain (un immortel qui apparaît de siècle en siècle).
Jules Violle, physicien français, version soutenue par Patrick Rivière et par Jacques Keystone.
Le docteur Alphonse Jobert selon Richard Khaitzine.
Une confrérie féminine de Juvisy ou Athis-Mons, se réclamant de la principauté antique d'Attegia (cité souterraine qui serait un canular de lycéens), et qui suit l'hypothèse que Fulcanelli aurait été Camille Flammarion (hypothèse qu'avait déjà évoqué F. Courjeaud, voir bibliographie), mort en 1925, est accusée par la fondation de recherche sur les manuscrits 3a (autre groupuscule tout aussi inconnu) d'avoir inventé la rencontre avec Bergier et Fulcanelli.

Peu d'éléments tangibles, des canulars qui se mêlent à des témoignages discutables, le dossier est hélas bien vide. Pourtant restent les deux ouvrages de Fulcanelli, ouvrages exceptionnels qui, selon nombre d'alchimistes, font des révélations inédites, introuvables dans l'ensemble de la littérature alchimique, sur des points minutieusement mis sous silence par les Anciens, comme la voie sèche. Restent aussi les ouvrages de Canseliet et leurs analyses très pertinentes. Eugène Canseliet mystificateur, peut-être, mais aurait-il menti sur ses rencontres ? Et pourquoi ? Le mystère reste entier.

 Le mystère du troisième ouvrage 
Outre ses deux ouvrages connus, Fulcanelli aurait conçu un troisième livre, Finis gloriae mundi, la fin de la gloire du monde, manuscrit qui aurait été dans les mains de Canseliet avant d'être jeté au feu. Le titre serait une référence claire à un tableau de Juan de Valdés Leal, conservé en la chapelle de l'hôpital de la Sainte-Charité de Séville. À l'intérieur de cette chapelle, en face du premier, se trouve un second tableau du même auteur intitulé "In ictu oculi", en un clin d'œil. Cette "fin de la gloire du monde en un clin d'œil" correspondrait assez à la tonalité des dernières pages des deux ouvrages de Fulcanelli.

Un mystère de plus autour de Fulcanelli : deux versions du Finis Gloriae Mundi ont circulé. L’une dont le synopsis parut dans La tourbe des philosophes en 1988, l’autre vendue en arrière-boutique… Chacune accusant l’autre de faux. La question est donc : sont-ce deux faux ? Ou le testament de Fulcanelli a-t-il été bafoué ?

 Citations 
« La cathédrale est une œuvre d' art goth ou d' argot. [...] L'argot reste le langage d'une minorité d'individus vivant en dehors des lois reçues, des conventions, des usages, du protocole, auxquels on applique l'épithète de voyous, c'est-à-dire de voyants, et celle plus expressive encore, de Fils ou Enfants du Soleil. L'art gothique est, en effet, l' art got ou cot (Xo), l' art de la Lumière ou de l'Esprit » in Le Mystère des Cathédrales.
« Avez-vous réfléchi aux conséquences fatales qui résulteront d'un progrès illimité ? » in Les Demeures philosophales.

 Bibliographie 
 Ouvrages de Fulcanelli 
Le Mystère des Cathédrales et l’interprétation ésotérique des symboles hermétiques du Grand-Œuvre. Préface de E. Canseliet, F. C. H. Ouvrage illustré de 36 planches d'après les dessins de Julien Champagne, Paris, Jean Schemit, 1926, in-8, 150 p. Dernière réédition : Société nouvelle des Editions Pauvert, Paris, 2002, 250 p.
Les Demeures philosophales et le Symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du grand-œuvre. Préface de Eugène Canseliet, F. C. H. Ouvrage illustré de 40 planches, d'après les dessins de Julien Champagne Paris, Jean Schemit, libr., 1930. (22 novembre.) In-8, XI-351 p. [1823]. Dernière réédition : Société nouvelle des Editions Pauvert, Paris, 2001, 2 volumes (470 et 390 p.).



 Ouvrages sur Fulcanelli
G. Dubois : Fulcanelli dévoilé, éd. Dervy.
F. Courjeaud : Fulcanelli. Une identité révélée, éd. Claire Vigne.
Kenneth Rayner Johnson: The Fulcanelli phenomenon : the story of a 20th century alchemist, Jersey, 1980.
Patrick Rivière : Fulcanelli, collection Qui Suis-je ?, Editions PARDES et Fulcanelli, sa véritable identité enfin révélée. La lumière sur son œuvre, Editions de Vecchi.
Richard Khaitzine : Fulcanelli et le cabaret du Chat noir, Editions Ramuel, Paris, 1997, 336 p.
L'HISTOIRE SECRETE DU MONDE, Un fil d'Ariane, Laura KNIGHT-JADCZYK, Traduction française: Micheline Deschreider, avec une préface de Patrick Rivière, Editions Pilule Rouge, 952 pages, ISBN 978-2-916721-02-6
B. Allieu, B. Lonzième, Index Général de l'Œuvre de Fulcanelli, Editions les Trois R, Le Mesnil Saint-Denis, 1992,


Source : Wikipedia

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Fév - 07:50 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Circullus Stella Philosophicae Ordo Kolob - Cercle de l'Etoile Philosophique de l'Ordre de Kolob -> Les Grands Alchimistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Silver Orange imaginé et réalisé par Branwen