Index du Forum

Forum de recherche sur les mystères du continent américain et de la région Pacifique
 
S’enregistrer
FAQRechercherMembresGroupesProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

Définition de l'Athanor

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'ALCHIMIE OPERATIVE OU SPAGYRIE -> l'Athanor et le laboratoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adama
Président-Fondateur du Kolob Order
Président-Fondateur du Kolob Order

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 706
Localisation: City of Zarahemla

MessagePosté le: Ven 8 Fév - 07:51 (2008)    Sujet du message: Définition de l'Athanor Répondre en citant

Athanor

Un athanor est un terme d'alchimie désignant un four, utilisé pour fournir la chaleur pour la digestion alchimique.

Athanor vient de l'Arabe 'at-tannūr'  qui veut dire le fourneau, le four à pain ou encore la source d'eau chaude.

Un processus important dans l'alchimie était la distillation. Les substances amenées à l'état gazeux par rechauffement, condensaient sur les paroies du vaisseau avant de couler dans un récipient préconçu à cet effet. On pouvait aussi obtenir de la même manière des substances par sublimation: un matériau solide était rechauffé et ses gaz s'accumulaient sous forme de corps solides dans les endroits plus frais de l'appareillage de sublimation. Un troisième procédé était la dite digestion alchimique: les substances étaient placées dans un récipient clos pour un certain laps de temps, à une température régulière, susceptibles d'y subir une transformation chimique ou d'arriver à une quelconque maturation.
Au Moyen Âge il s'avérait difficile de régler la température des fours. L'invention du coulisseau capable de réguler l'arrivée d'air permit d'obtenir des températures différentes dans le même four. Avant l'avènement de cette invention, l'alchimiste devait impérativement posséder un four particulier pour chaque température.

 Architecture et types de fours 
Les fours était habituellement construits à base de briques et mastiqués avec une glaise spéciale. Il y eut aussi des fours métalliques à base de cuivre ou de fer, ainsi que des fours en argile. Les combustibles utilisés étaient le bois ou le charbon. Chaque four intégrait en principe une pièce pour les cendres, une autre pour le feu et une troisième qui servait d'atelier, qui étaient toutes séparées l'une de l'autre.

L'athanor était aussi appelé four philosophique, car il devait permettre de réaliser la pierre philosophale (lapis philosophorum). Dans un tel four, une substance pouvait être traitée sur un période prolongée à une température précise et régulière. La construction avait la forme d'une tour, et à son intérieur on trouvait un récipient oval (l'oeuf philosophal). Ce récipient contenait la substance qui devait se transformer en la pierre philosophale.
Au XVIe siècle un four vit le jour (aussi appelé Henri le paresseux ou en latin piger henricus pour le confort qu'il permit dans son utilisation) qui possédait une buse à combustible séparée, permettant une alimentation du feu en charbon de bois quasi automatique. L'alchimiste n'avait donc pas à surveiller la combustion de manière permanente.

Exemple d'un Athanor complexe :



Source : Wikipedia

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Fév - 07:51 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'ALCHIMIE OPERATIVE OU SPAGYRIE -> l'Athanor et le laboratoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Silver Orange imaginé et réalisé par Branwen